30 décembre 2017

FÊTE DE FIN D’ANNÉE, ÇA SE DOUBLE OOH, ÇA SE DOUBLE

Par afrishow

Pour les fêtes de fin d’année, ces hommes et femmes qui établissent des stratégies pour doubler leurs chéri(e)s les 24 et 31 décembre sont bien nombreux, même si la soirée devrait se faire bien évidemment avec l’élu(e) de son cœur.
De tous les temps, les fêtes de fin d’année demeurent des moments de festivité pour de nombreux couples, mais malgré cela l’homme tout comme la femme trouve la parade à faire faux bond à son partenaire le jour des fêtes, les causes en sont multiples et diverses.
Pour l‘homme marié avec des enfants ou pas ayant promis à sa maitresse de passer les fêtes auprès d’elle peut très bien s’échapper en prétextant le manque de moyens financiers dû aux charges familiale ou pire disparait le jour de la fête pour réapparaitre bien plus tard avec de longues excuses à n’en point finir.
Dans la catégorie des hommes ayant un nombre de partenaires assez importants, ces derniers choisissent de fêter avec celle à qui il tient le plus, et évoque l’excuse de « je préfère fêter avec mes copains », pour être plus à l’aise, mais en réalité juste se débarrasser des autres.
Pour certains hommes la présence d’une nouvelle conquête pendant les fêtes qu’on souhaiterait absolument concrétiser, l’avoir enfin dans son lit les amène à « doubler sa chérie » en prétextant du boulot à rendre pendant les fêtes ou un repas de famille très restreint. Ainsi on peut se concentrer sur sa nouvelle chérie et revenir plus tard auprès de l’ancienne qui ne s’en ’ira certainement pas pour un 24 ou 31 ratés au passage.
Concernant les femmes qui généralement doublent leur conjoint au soir des fêtes, le font soit pour un contretemps ; la messe qui était prévue vite se terminer a mis bien plus de temps et dans une ambiance de prière on oublie le temps qui s’écoule.
Tout comme l’homme, la femme au multiple partenaire préfère plutôt festoyer avec celui qu’elle aime le plus et pour larguer les autres qui généralement ont une bonne situation financière, elles font croire qu’elle ont besoin d’argent pour se préparer pour les fêtes mais au finale ne donne aucun signe de vie le jour de la fête ou comme d’habitude, renvoie les autres à l’argument de « je préfère fêter avec mes copines ».

Les moments de fête sont des moments de partage de fête de convivialité de retrouvailles, et il serait
bon de la vivre avec son ou sa partenaire pour mieux entamer la nouvelle année. Espérons qu’aucun
lecteur d’Afrishow, ne soit doublé cette année.

Commentaires