in ,

Sidiki Diabaté, un concert en Guinée qui vire au cauchemar

De prime abord, une affiche spectaculaire et presque royale pour le public de Conakry, avec Sidiki Diabaté en concert ; mais cela a tourné au vinaigre pour ces fans venus en grand nombre voir leur idole en concert.
En effet, les dérapages sont multiples selon notre confrère qui couvrait l’évènement en Guinée : « Il y a eu une double communication, une qui place l’évènement sous la présidence du Chef de l’Etat Alpha Condé dont le spot passait en boucle sur les médias d’Etat par conséquent le concert devrait être gratuit et l’autre communication sur le terrain d’une association co-organisatrice parlait de concert privé donc payant soit 30 000 GNF public et 60 000 GNF les places VIP ». témoigne Facely Konaté qui précise que la première a plus porté d’où la forte mobilisation de Zalikolé.
Ce dernier precise : « C’est à 4 heures du concert qu’il a été dit que le président n’allait pas venir et qu’il allait se faire représenter par le premier ministre ». C’est la confusion et les conséquences ne devraient plus surprendre. « Des véhicules ont été caillassés, des chaises plastiques servant de places VIP également détruites, des cas de viol sur au moins quatre filles ». Tout ceci a relevé notre confrère.
Par ailleurs, Alassane José Camara membre des structures organisatrices Nord-Sud Communication et l’association des promoteurs et sympathisants de la Forêt a reconnu quelques défaillances mais rejette toute implication. Ainsi, pour ne pas arranger leur affaire, le procureur s’est saisi du dossier et une plainte a été déposée contre les organisateurs.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

X Maleya dément les rumeurs de séparation

Magnific s’essaye à l’écriture