in ,

DEZY CHAMPION : DE LA PRISON À LA GLOIRE.  » UN ARTISTE NE MEURT JAMAIS « .

Guinon Désiré Claver alias Dezy Champion, s’était révélé aux Ivoiriens en tant que chanteur zouglou. Né à Adjamé le 4 mai 1978, 3eme fils d’une famille de 6 enfants. Famille installée à Yopougon Sicogi. C’est à l’école IGS de la Sideci que le jeune Désiré fait ses années collèges. A la naissance du zouglou au début des années 90 en milieu estudiantin, cette musique trouve une place de choix dans le quartier de Yopougon Sicogi. C’est ainsi que le jeune Désiré Claver Guinon, accompagné de certains camarades de quartier vont constituer un groupe woyo avec lequel ils animent les funérailles. Il était tellement endurant quand il s’agissait de chanter dans les funérailles, que lorsqu’il prenait le micro avec sa voix haute et ferme, il pouvait chanter jusqu’au petit matin. Et une de ses spécialités était aussi de faire des improvisations et d’utiliser les émotions dans sa voix pour faire pleurer toute l’assistance lors des veillées funéraires. C’est ce talent et cette personnalité qui lui ont valu d’être surnommé par ses camarades, Dezy Champion. C’est-à-dire le champion du micro.
Petit à petit sa carrière dans le zouglou se dessine et il fait un premier album en 1999 intitulé « Courage ». En 2001 il sort l’album « Orphelin » qui sera suivi en 2003 de « J’ai pleuré ». Dans cette même période, il connaît des déboires avec la justice et fait la prison pour avoir été condamné pour recel. Il sort quelques années plus tard en 2005 son 4è album intitulé « C’est Dieu qui décide », dans la foulée il fait un grand spectacle au Palais de la Culture de Treichville pour dire merci à ses fans qui ne l’ont pas lâché pendant toute sa période de traversée du désert. En 2008 il fait un featuring avec A’Salfo et Magic System. Dézy poursuit alors sa carrière en alignant concerts sur concerts dans les espaces live et aussi en Europe
On peut dire également que les textes de ses chansons indiquaient déjà ses prédispositions à servir de berger pour ses frères, que ceux-ci soient orphelins ou pas. Sans doute la vie effrénée du monde du show-biz ne lui permettait pas de voir et de se voir véritablement. Il a fallu qu’il se retrouve un jour isolé, dans la moiteur d’une cellule de prison pour mieux voir les choses.
Et depuis quelques années, l’artiste zouglou Dezy Champion avait décidé de se consacrer à l’œuvre de Dieu. :  » Ma conversion a commencé quand j’étais en prison. J’étais dans la vallée et quand j’en suis sorti, j’ai décidé de consacrer ma vie un peu plus au Seigneur. Certains pourraient croire que c’est du bluff, mais seul moi, sais ce que je vis avec mon Dieu. Et Dieu touche qui il veut sans en demander la permission. Quand le moment arrive, tu ne peux pas y échapper « , dit-il. D’où son titre de pasteur
C’est en 2015 qu’il suit sa formation pour devenir Pasteur. Après sa formation, tout Abidjan découvre qu’il est devenu homme de Dieu désormais appelé Pasteur Désiré Guinon et que son église est en train d’être construite du côté de Yopougon Ananeraie. Ce qui n’était alors qu’une rumeur se confirme en 2017 avec l’inauguration de son église baptisée « Armée Royale » et qui est un imposant édifice super équipé pour les cultes et les prières.
L’œuvre de Dieu était donc devenu l’occupation première de Dézy Champion que tout le monde appelait désormais Pasteur Désiré Guinon. Néanmoins de temps en temps il donnait des concerts zouglou puisqu’il n’avait pas totalement laissé sa première vocation.
Guinon Désiré Claver alias Dezy Champion reconverti en homme de Dieu, fut frappé par un grand malheur, une biographie vidéo de l’artiste a été réalisée. Vidéo dans laquelle il présentait pour la toute première fois sa famille et son géniteur en particulier. Mais il ne savait pas que c’était aussi une œuvre prémonitoire, un important souvenir en hommage à son père qui était en train d’être réalisé. Cette dernière œuvre signée  » Mon Jubilé  » est aussi celle qui met fin à sa carrière artistique, dezy prend avec philosophie le départ de son géniteur décédé au domicile familial, à Yopougon Soicogi suite à une crise de  » tension « . Mais malheureusement quelques mois après cette triste nouvelle Dezy vient également de déposer le micro à jamais ce samedi 31 mars à la veille de la fête pâques, l’artiste Dezy Champion ou plutôt le pasteur Guinon Désiré est décédé aux environs de 3h du matin des suites d’une attaque cardiaque.
Il se trouvait en effet à une veillée funèbre dans le quartier Sicogi 2 de Bingerville, dans la banlieue abidjanaise, lorsque pris d’un malaise soudain, il a été conduit dans un centre hospitalier de ladite commune. Il s’y est éteint quelques instants plus tard.
ADIEU L’ARTISTE.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

-1 points
Upvote Downvote

RAMATOULAYE S’OFFRE UNE NOUVELLE MAISON

LA FILLE DU PRESIDENT NIGERIAN ENCEINTE DE SON PREMIER ENFANT, CACHE SA GROSSESSE