LE BURIDA REPOND " AUX ALLEGATIONS " DU ZOUGLOUMAN PAT SACO
7 juillet 2018

LE BURIDA REPOND  » AUX ALLEGATIONS  » DU ZOUGLOUMAN PAT SACO

Par afrishow

L’artiste zouglouman pourrait se retrouver bientôt devant la justice, suite aux menaces du Bureau ivoirien des droits d’auteur (BURIDA). La sortie musclée du chanteur Zouglou contre le BURIDA, a fait tache d’huile.
En effet, Pat Sako avait porté des accusations jugées  » graves  » à l’endroit du Burida et du ministre de la Culture. Le Bureau ivoirien des droits d’auteur n’a pas attendu longtemps pour riposter et apporte un démenti formel aux propos du leader du groupe Espoir 2000.
Dans une lettre ouverte, le BURIDA a tenu à recadrer l’artiste. Tout en apportant sa part de vérité à cette affaire notamment sur le choix du président du conseil d’administration. En effet, le chanteur pointe du doigt le système électoral du BURIDA et accuse le Ministre d’imposer des administrateurs.
Dans sa réponse, le Bureau ivoirien des droits d’auteur fait savoir que le choix du PCA est le résultat de la seule volonté des membres du conseil d’administration exprimé dans un vote libre.
Au sujet, des prétendues sommes indûment versées au ministre la culture lors des répartitions. Le Burida juge infondé, et fallacieux les arguments de Pat Sako :  » le Ministre en tant qu’écrivain, ne percevra de droit que si ses œuvres ont été exploitées et figurent dans les relevés de programmes remis par les utilisateurs « ,  » les propos tenus par l’artiste PAT Sako sont suffisamment graves et d’un dessein manifeste de porter atteinte à la réputation et l’intégrité du BURIDA et de son autorité de tutelle. Aussi, le BURIDA se réserve le droit d’initier à son encontre les procédures disciplinaires prévues par ses statuts et Règlement, et cela, sans préjudice d’éventuelles poursuites judiciaires « .

Commentaires