in ,

CISSE CHEICK, L’EXPERT DU TAEKWONDO

CISSE CHEICK, L'EXPERT DU TAEKWONDO
CISSE CHEICK, L'EXPERT DU TAEKWONDO

Né le 19 septembre 1993 au quartier Dar-Es-Salam de Bouaké, Cissé Cheick fera son entrée dans la cour des  » grands  » en 2013, lors de la première Coupe du Monde Taekwondo par Equipes (CMTE) en Afrique sur le sol abidjanais où il fera montre de bonnes qualités athlétiques. Face à des athlètes rompus aux grandes compétitions mondiales, Cissé Cheick Sallah n’a pas reculé devant les russes, les chinois, les américains et les mexicains.
Son courage, sa hargne et son agressivité ont convaincu l’encadrement technique dirigé par Me Tadjou Attada de son maintien en sélection nationale. Une opportunité que saisit le jeune Cheick pour s’imposer dans cette équipe nationale où les places de titulaires coûtent très cher. Sur le toit de l’Afrique en 2014 Après un passage à vide à la Coupe du Monde de Taekwondo par Equipes (CMT) de 2013, il se révèle au Championnat d’Afrique en mai 2014. Cheick surprend et se retrouve sur le toit de l’Afrique en tant que Champion d’Afrique. Il monte également sur le podium à l’Open International de Carthage en Tunisie en 2014. C’est le début d’une aventure internationale fabuleuse, riche en trophées et en médailles. En effet, les résultats de Cheick Sallah Junior à la Coupe du Monde de Taekwondo par Equipes d’Abidjan en 2013, à Tunis en 2014, les points obtenus à Gyeongju lui permettent d’être retenu par la World Taekwondo Fédération (WTF) pour participer à un Grand Prix de Taekwondo qu’il découvre donc, pour la première fois de sa vie. 2015, l’année de la consécration Son bon classement mondial l’autorise à être présent au Grand Prix à Astana au Kazakhstan en août 2014, puis à Manchester en octobre 2014. L’international ivoirien commence à gagner en galons et à comprendre le haut niveau du Taekwondo mondial et ses exigences en tant qu’athlète de haut niveau. Dès lors, il redouble d’efforts aux entraînements et y met davantage de rigueur.
L’année de Cissé Cheick Sallah est bien celle de 2015 qui lui fait marquer de façon indélébile, de son empreinte, les annales du taekwondo mondial. Successivement il s’est distingué aux Opens d’Alexandrie (février 2015), de Luxor (mars 2015), d’Espagne (avril 2015), au Championnat du monde universitaire en Corée (juillet 2015), à l’Open de Corée (juillet 2015), au Grand Prix de Moscou en août 2015 (obtention de la 1ère médaille d’Or ivoirienne à un Grand Prix), Médaille d’Or obtenue aux Jeux Africains de Brazzaville (septembre 2015). La médaille olympique pour tout couronner Outre la Médaille d’Argent glanée au Grand Prix de Turquie (septembre 2015), la Médaille de bronze du Grand Prix de Manchester (octobre 2015) et la qualification directe aux JO de Rio, en tant que 6ème Meilleur mondial de sa catégorie (- de 80 kg) confirmaient bien que 2015 était  » l’année de l’année  » de Cissé Cheick avant que 2016 ne vienne couronner le fruit de ses efforts avec une médaille olympique.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

Trop de joie dans son corps

Trop de joie dans son corps

Tya Vuitton – CHOCO NOUSSI (Clip Vidéo)