coaching
7 octobre 2018

COMMENT CHOISIR SON COACH EN DEVELOPPEMENT PERSONNEL

Par afrishow

Depuis quelques années, le développement personnel a pignon sur rue. Alors, comme tout secteur où il semble y avoir de l’argent à se faire, nombreux sont les escrocs à s’engouffrer dans la brèche. Dans ce genre de cas, le choix du bon accompagnateur peut s’apparenter à la recherche d’une aiguille dans une meule de foin.

Le risque quand on choisit son coach, c’est de tomber sur une personne peu scrupuleuse plus attirée par la manne financière que par le désir de faire briller l’étoile qui sommeille en vous. Pour dénicher donc un vrai professionnel, dans le parterre que propose ce domaine, plusieurs pistes sont possibles. Voici listé quelques questions que vous devez vous poser avant de vous décider pour le coach qui attire votre attention.

Est-ce qu’il vous branche ?
C’est un peu comme la recherche de l’âme sœur, la grande partie se fait dans le ressentit et non dans les calcules mathématiques. Il est donc conseillé de rencontrer le coach avant de démarrer l’accompagnement, ceci afin de s’assurer que le courant passe bien, qu’on a un bon feeling avec lui. Est-ce qu’on se sent en confiance, est-ce que l’envie de travailler avec lui est là, est-ce qu’on est rassuré ? Est-ce qu’on est excité, enfin impatient? Si ce n’est pas le cas, portez votre choix sur quelqu’un d’autre. Car avec le temps de travail et l’intimité qui vont s’installer, l’affinité devient un élément essentiel. Une nuance toutefois choisissez un coach qui va vous challenge sinon, il n’y aura pas de remise en question et vous n’avancerez pas.

Vos premières impressions sont-elles bonnes ?
Après avoir ressentit la forme, vérifier le fond. Vous devez l’interroger sur sa formation de coach. Est-ce qu’elle a duré trois jours ou un an ? Quels sont ses certifications et les outils qu’il utilise ? Pas question de se faire avoir le brillant de l’enveloppe. Même si la certification n’est pas le tout, elle a au moins le mérite de garantir que le coach a suivi une formation dispensée par un centre de formation reconnu. Il vous met donc à l’abri d’un parvenu qui se serait trouvé la vocation de coach au détour d’un échec cuisant. Une accréditation accordée par un organisme professionnel peut également être un gage de sérieux et de professionnalisme.

A-t-il une expérience ?
L’expérience du coach est un facteur à prendre en compte lors de la sélection. Etre coach, c’est un métier. Mais cela ne veut pas dire qu’il suffit d’une certification pour être bon. Encore faut-il avoir une bonne vision de son métier. Il s’agit d’un métier où l’on pose les bonnes questions et où on écoute, activement, afin de faire émerger les bonnes réponses. Cela se voit rapidement, dès les premiers échanges. Il y a t-il du vécu personnel? Du vécu de pratique avec des clients? Vous saurez assez vite si la personne est dans la bonne posture, ou non. Attention, il vaut faut être très fin dans votre analyse car ce domaine regorge de redoutables conteurs qui vous feraient partir pour un tour en un rien de temps.

Alors comme partout et à toutes les époques, nous ne pourrons jamais décourager les escrocs de tirer parti de la crédulité de certaines personnes. Mais à présent, vous êtes plus avisé et il ne vous reste plus qu’à choisir.
Enfin, dites-vous que c’est un investissement que vous faites en vous-même. Soyez bien au clair par rapport aux retombées que vous espérez : cela ne dépendra principalement que de vous. Car vous serez toujours le seul acteur ou la seule actrice de votre réussite.

Commentaires