in ,

AYA NAKAMURA DES REVELATIONS SUR UN CÔTÉ SOMBRE DE SA VIE

Déjà parent de trois magnifiques enfants, les West ont pris récemment la décision d’avoir un quatrième enfant. La nouvelle été officiellement annoncée par le couple sur leurs différents réseaux sociaux. North, saint et leur petite sœur auront bientôt, par me biais d’une mère porteuse, un petit frère. Ce dernier est attendu dans le mois de mai. Félicitation au couple le plus glamour qui semblablement aime à part égales la célébrité ainsi que la vie de famille.

C’est au cours d’une interview accordée au célèbre magazine américain The Fader, que la star Aya Nakamura est revenue sur un côté sombre de sa vie avant son ascension fulgurante dans le show-biz.

Malgré sa notoriété, la chanteuse dévoile la partie sombre de sa vie bien avant le succès : « Pas grand-chose pour moi, du moins. Je dépose toujours ma fille à l’école maternelle tous les jours, comme le feraient tous les parents. En fait, les gens me prennent au sérieux maintenant. » .« Je luttais pour trouver un emploi. Je chantais tout le temps, alors mes sœurs et amis m’ont conseillée d’aller au studio et de commencer à enregistrer mes propres disques parce que je ne savais pas comment enregistrer une chanson, mais grâce à des amis, j’ai trouvé un studio et un ingénieur qui a accepté de m’aider. Donc je composais mes chansons à la maison, je prenais le RER pour rejoindre le 77, qui était à l’opposé de là où j’habitais, mais je m’en foutais. »

De plus, l’interprète de “La dot” a souhaité s’exprimer sur la question de la place des femmes noires dans l’industrie : « Je ne veux pas me plaindre mais je ne vais pas mentir non plus, ça a été très dur pour moi d’arriver où j’en suis aujourd’hui et c’est dur d’être une femme noire dans cette industrie. Les gens me demandaient de blanchir ma peau pour essayer de plaire à plus de monde, mais cela ne m’a pas stoppé. Je ne veux pas être une victime » confie-t-elle, alors que la journaliste précise que « peu de femmes noires ont réussi à cartonner dans l’industrie musicale à un tel niveau depuis 15 ans ».

Aujourd’hui on peut dire qu’Aya Nakamura sait où elle se dirige. Elle a bénéficié d’une victoire, non pas le titre de la meilleure chanson Francophone des NMA 2018, mais plutôt d’un article dans « The Fader » qui est un célèbre magazine américain très influent. Depuis le début de la semaine, on ne parle que d’elle, notamment depuis l’événement NMA 2018.

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

DIFFÉRENCE ENTRE ÉJACULATION FÉMININE ET FEMME FONTAINE

SOUM BILL BIENTÔT LA CÉLÉBRATION DE SES 25 ANS DE CARRIÈRE