Scandale : Le journaliste Serge Pacôme Didi explique pourquoi il s'est fait tabasser par Emma Dobré
27 mars 2019

Scandale : Le journaliste Serge Pacôme Didi explique pourquoi il s’est fait tabasser par Emma Dobré

Par Djéazi

Ce matin, nous vous informions que le journaliste culturel Serge Pacôme Didi s’est fait tabasser par la productrice de Kérozen, Emma Dobré.
Voici les explications du journaliste…
« Après une première interview sollicitée par le journaliste Serge Pacôme DIDI juste après le concert réussi de l’artiste Kérozen en fin 2018 (une interview qui continue à faire le tour des réseaux sociaux), la productrice de Kerozene , Emma Dobre sollicite une interview au même journaliste, une interview filmée cette fois-ci. Le journaliste accepte et déplace toute une logistique pour Emma Dobre; fait déplacer un cadreur spécialement pour la productrice. La chanteuse Nayanka Bell accepte que l’interview se fasse au sein de son hôtel résidence sis à rivera 3 carrefour Mel Theodore. L’interview se déroule autour de la belle piscine de la grande Nayanka Bell le Lundi 25 Mars dernier. Après l’interview un shooting est également fait , au finish, la productrice remet 2000 Frs au Cadreur à l’insu du journaliste ; l’accompagnant a sa voiture ; elle fait entendre au journaliste qu’elle ne veut pas voir le logo Media Prime du journaliste dans la vidéo et même sur les photos à défaut il lui versera des droits et informe le journaliste des 2000 F Cfa (soit 3 Euros) qu’elle a remis au cadreur, des propos qui, naturellement, irritent le journaliste, car selon lui, cela frise de la foutaise, ce n’est pas respecter le travail du journaliste qu’il est et celui du cadreur. Et que c’était mieux de rien remettre comme argent comme cela à toujours été le cas avec elle. A cela, la productrice rétorque en lui disant : « Quand tu fais des interviews au grandes stars ivoiriennes , quel profit en tire ce dernier ? », ou encore combien comme sommes d’argent il reçoit en contre-parti ? Le journaliste rappelle alors à la productrice qu’elle n’est pas une star, elle n’est pas une artiste; et que cette interview ne profite qu’à elle, une interview dans laquelle elle fait la promotion de sa structure, et de son concours de chant. A travers des SMS interposés entre lui et la productrice, il lui rappelle encore quelle n’est pas une star et que c’est grâce aux journalistes qu’on parle un tant soit peu d’elle. Emma balance une photo de l’interview sur son compte facebook sans mentionner le lieu et l’auteur de la photo; menaçant par la même occasion le journaliste du fait qu’elle ne veut pas voir les images sur son média, auquel cas il la verra sur son chemin. Le journaliste accepte ce défi et publie dans la soirée du Mardi 26 une photo de l’interview en question avec les propos qu’elle a tenus lors de l’interview, l’en informe et précise qu’il est actuellement en tournage au castel Marillac. Emma Dore débarque à l’hôtel avec son gorille. Aucunes civilités au personnel de l’hôtel ; elle s’en prend au journaliste ; lui serre les cols, le journaliste se défend en faisant autant. Intervient alors le gorille qui saisit le journaliste, lui casse les lunettes et la tablette, déchire le veston, le blesse au poignet ; pendant que Emma prend le téléphone du journaliste et sort de l’hôtel, le gorille prend l’ordinateur du journaliste qu’ ils emportent avec eux ;
Une plainte a donc été déposée au 18EME Arrondissement par le journaliste. »

En attendant la suite de cette affaire, il est important que les uns et les autres comprennent que les journalistes sont au service de la communauté et de leur média.

Commentaires