Arafat et Debordo: Une bagarre, deux versions
21 mai 2019

Arafat et Debordo: Une bagarre, deux versions

Par afrishow

Arafat et Debordo Leekunfa, se sont bagarrés dimanche, au Ferrari Bar.

A côté des différentes versions qui circulent sur la toile, les deux belligérants sont sortis de leur silence pour s’exprimer au sujet de cette rixe. Selon Debordo, il s’est rendu au Ferrari bar dans le cadre de la sortie prochaine de son nouveau single prévue pour le 30 juin. Il y a trouvé Arafat et ses amis.
Leurs salons étant l’un non loin de l’autre, Yôrô a saisi l’opportunité et a provoqué DJ Debordo. Ce dernier voyant le danger venir de loin, reste vigilant. DJ Arafat aurait tout de même cherché la bagarre, jusqu’à pointer une arme sur la tête de Debordo. « J’ai cru qu’il voulait m’abattre », a affirmé Debordo.

Pour se défendre , Opah la nation a porté un violent coup à Arafat, au point où il se retrouve à terre. Au tour de trois éléments de la Chine qui étaient en compagnie du Daishikan de s’en prendre à Debordo.

« Il s’est ensuite saisi d’une bouteille qu’il a cassée avant de la lancer vers moi. J’ai esquivé et j’ai à mon tour soulevé la table proche de nous que j’ai projetée sur lui et ses amis venus le défendre », a-t-il expliqué.

Debordo affirme avoir maîtrisé la situation, mais la version du Yôrô semble dire le contraire.

« Qui parlait de bouche cassée? (…) laissez-les vous mentir toute votre vie », a déclaré Arafat dans un direct sur Facebook, avant d’ajouter qu’il se portait « très bien » et que « la personne tabassée qui a fui se connaît » (ndlr, il fait allusion à Debordo)

Il a profité de la vidéo pour montrer son visage qui visiblement, ne présentait aucun signe de brutalité.

Hum, l’affaire-ci connaît trop de rebondissements ! C’est chaud entre la Chine et les magnans.
Cette guerre risque d’être éternelle, on dirait bien.

Commentaires