Suy Fatem ignorée à Miss Côte d'Ivoire : voici ce que le Comici lui reprochait
7 juin 2019

Suy Fatem ignorée à Miss Côte d’Ivoire : voici ce que le Comici lui reprochait

Par Djéazi

Lors de la dernière élection de Miss Côte d’Ivoire le 1er juin dernier, qui a vu le sacre de Tara Gueye, la miss sortante Suy Fatem a tout bonnement été ignorée.

Cette situation n’a pas été du goût des téléspectateurs qui n’ont pas manqué de critiquer sévèrement le Comici, réclamant des explications.

On se doutait bien que le torchon brûlait entre Victor Yapobi et Suy Fatem. Et chacun y allait selon sa théorie.

Hier, le journaliste Serge Pacôme Didi rapportait la version du Comici quant à la situation réelle des rapports entre le Comici et la miss 2018, Suy Fatem.

Apparemment, la Miss qui a conquis le cœur du public en cassant les codes de ce concours foulait au pied certains principes du Comité. Ce qui lui a valu une sanction.

Voici ce que dit le Comici sur la conduite de Suy Fatem, alors qu’elle portait encore la couronne de Miss Côte d’Ivoire.

Il se trouve que la miss conduisait un véhicule d’une marque concurrente de la marque partenaire de Miss Côte d’Ivoire, d’une part. Et d’autre part, Suy Fatem a participé à un défilé de mode sans l’accord du Comité et de surcroît dans un pagne concurrent du pagne officiel des Miss.

Selon le Comici, il n’ est pas interdit d’avoir une voiture d’une autre marque que celle du partenaire ou s’habiller dans un autre pagne. Seulement éviter de « médiatiser ».

Bon, maintenant elle peut faire ce qu’elle veut sans tomber sous le coût de l’indiscipline. Tara Gueye is in the place.

Avant « d’attacher » le Comici, gardez à l’esprit que, chaque entité a ses règles et pour appartenir à un cercle, il faut se conformer.

Commentaires