18 août 2019

Doit-on craindre pour la sécurité du corps d’Arafat Dj ?

Par Djéazi

Aucun respect pour le caractère sacré du deuil. La mort d’un être humain, la douleur de ses proches sont sacrées et par dessus tout, il faut éviter de fouler tout cela au pied.

La photo du corps d’Arafat Dj qui circule sur les réseaux sociaux, c’est le comble de la méchanceté. Profaner ainsi un corps dont on a la charge. À qui la faute ?

Depuis l’annonce du décès du Daïshikan lundi, sa dépouille a été conduite à Ivosep dans la commune de Treichville. C’est donc dans cette morgue que le corps d’Arafat Dj restera jusqu’à l’inhumation.
Mais ce qui se passe actuellement entache l’image de cette structure et on se pose des questions.

On se demande si le corps de l’artiste est en sécurité dans cette morgue ? Que compte faire la direction d’Ivosep pour laver cet affront ?

On n’a certes pas envie de mettre la charrue avant les bœufs. Mais la responsabilité de cette profanation incombe à la morgue qui a à charge la dépouille du défunt.

L’hypothèse d’un employé avide de buzz demeure sur la table.
Même si ça peut être aussi un visiteur.
Dans les deux cas, on a des raisons de se poser des questions.

Trêve de buzz ! Un peu de respect pour le mort et pour la douleur des gens.

Commentaires