in

Safarel Obiang promet retirer son titre Ahoko dès lundi

Ahoko, c’est le titre du dernier son en date du chanteur ivoirien Safarel Obiang.
Un titre et des pas de danse qui choquent plus d’un. En tout cas, ceux qui connaissent le jargon ivoirien.

En effet, en langage ivoirien, Ahoko qui est le nom d’un instrument de musique renvoie à la masturbation.
Un ivoirien typique dire « frapper Ahoko », pour désigner l’acte de masturbation.

C’est ce qui a justement touché la sensibilité des uns et des autres.
Ce samedi, sur les radio Trace Fm, le chanteur a fait une promesse lors d’un temps d’antenne.
Safarel Obiang a promis retirer le titre Ahoko de ses plates-formes et proposer dès lundi, un nouveau concept aux mélomanes.

C’est de l’eau à boire pour la nouvelle coqueluche du Coupé-décalé qui se targue d’être « une fontaine d’inspiration ».
Safarel Obiang a même gratifié ses milliers de fans d’une démo de son nouveau concept intitulé Chaka Zulu.
Les pas de danse cette fois-ci, ne feront pas polémique. On sait tous comment dansent les nobles guerriers Zulu.

C’est une affaire de Black power. Safarel, on te regarde. Bravo !

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

Lionell – EWO (Clip Officiel)

Murielle Ahouré et Marie-Josée Ta Lou en demi-finale à Doha au Qatar