in

Shatta Wale: « Je suis le seul artiste sérieux et axé sur les affaires au Ghana »

Dans une interview télévisée à l’émission Good Evening Ghana de Metro TV, ce vendredi, Shatta Wale a exprimé son point de vue sur l’industrie musicale au Ghana.

Shatta Wale, a expliqué que son désir était de voir cette industrie prospérer sur la scène mondiale. Selon lui, l’attitude et la mentalité de ses collègues artisans ne représentent pas des personnes sérieuses et axées sur les affaires.

«Ma critique concerne le changement dans le secteur. Changement d’attitude et de mentalité envers notre travail. Je crois que la plupart d’entre eux ne sont pas sérieux(…)J’ai pris la musique au sérieux, alors quand je vois certains artistes prétendre que leur vie est belle, je suis peiné », a-t-il expliqué.

Poursuivant son affirmation, Shatta Wale, connu dans la vraie vie sous le nom de Charles Nii Armah Mensah, a accusé les médias d’aggraver les problèmes de l’industrie de la musique. Selon lui, les médias ont tendance à surestimer les musiciens et leur donne ainsi l’impression d’avoir réussi la vie.

«Les présentateurs leur donnent le sentiment d’être gonflés d’esprit même avec une seule chanson. Ainsi, lorsqu’ils se déplacent, ils sont accompagnés par un battage médiatique et pensent qu’ils ont réussi. Je suis passé par là avant. Quand je suis devenu Bandana, c’est la même chose que j’ai vécue. Mais je vivais dans une seule pièce et je ne gagnais pas d’argent », a-t-il ajouté.

Selon Shatta Wale, ce qui le blesse le plus, c’est que certains de ces musiciens qui jouent sur la scène internationale ont un maigre cachet.

« Certains de ces artistes sont payés entre 100 £ et 200 £. Vous verrez que cette personne voyage, mais ne gagne pas grand-chose en vrai. Ne mentez pas à la génération future. Ne les laissez pas avoir l’impression que voyager et rencontrer des gens, c’est ça le business. Il s’agit de combien d’argent vous mettez dans votre poche! Combien économisez-vous? Parce que nous grandissons tous… c’est une activité saisonnière », a justifié l’auteur de « My level ».

[irp]

« Quand je vois des vieux musiciens qui se plaignent, ça me rend triste », a-t-il déploré, avant de déclarer qu’il est « le seul musicien sérieux au Ghana ».

Shatta Wale a annoncé qu’il prépare déjà sa retraite musicale en faisant des affaires un peu partout dans le monde.

Pour la petite histoire, il a expliqué qu’en 2018, il devait se produire à une cérémonie de la Confédération africaine de football (CAF) qui se tenait au Centre de conférences international d’Accra, mais il a décliné l’offre. Expliquant pourquoi il n’a pas joué lors de cet événement, il a déclaré qu’il n’avait aucun contrat avec la CAF et qu’il voulait leur prouver qu’il prend ses affaires au sérieux».

«La CAF n’a pas signé de contrat avec moi. Ils n’étaient en relation avec aucun membre de mon équipe de direction, et lorsque tout cela a été évoqué, j’ai été un peu surpris de voir comment ils pourraient vouloir me payer de l’argent sans contrat ».

Shatta Wale est protocolaire. Si vous voulez lui « proposer une émission, il y a des procédures à suivre ».

« Je suis très, très sérieux », insiste-t-il…

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

Tour 2 Garde – Laisse-moi t’aimer (Clip officiel)

KRITIKOS – Mam cool (EP24 – SAISON 02)