in

Affaire Sidiki Diabaté, le chanteur encourt une peine d’emprisonnement de plus de 10 ans

Arrêté depuis le 21 septembre, le prince de la kora , Sidiki Diabaté est pensionnaire de la maison centrale d’arrêt de Bamako.

Accusé de violences conjugales sur son ex compagne, Mariam Sow communément appelée « Mamasita ». La star malienne, s’est vu déféré en prison.
Quelques après son incarcération, étaient révélés aux fans d’autres chefs d’accusation retenus contre Sidiki Diabaté.
Parmi lesquels, la détention illégale d’arme à feu et la possession de produits stupéfiants…

l’Avocat du barreau malien, Maître Cheick Omar Konaré s’est prononcé sur les sanctions prévues par le Code pénal malien à propos des violences conjugales. Rapporte BBC.

[irp]

En effet, les coups et blessures aggravés sont compris entre un et cinq an d’emprisonnement suivi d’une amende de 180.000 à 1.600.000 FCFA.
De même, la peine d’emprisonnement est de cinq ans plus une amende de 180.000 à 1.600.000 FCFA, pour les séquestrations, coups et blessures volontaires.
Par conséquent, l’emprisonnement pourrait être porté à dix ans et l’amende à 3.600.000 FCFA à l’égard des sanctions visées aux articles 37, 38 et 39 du Code Pénal si l’on s’en tient aux motifs de flagrant délit, de préméditation ou des actes commis sous l’emprise de la drogue ou autres substances, l’emprisonnement pourrait pourrait être portée à dix ans assortie d’une amende de plus de 3.600.000 francs CFA.

Tandis que la date du procès est encore inconnue , Sidiki Diabaté pour l’heure reste derrière les barreaux .

Laisser un commentaire

Loading…

0

Qu'en penses-tu ?

Ramatoulaye signe chez Universal Music Brando Africa et Ulive

Suspect 95 prêt à tout pour un featuring avec Espoir 2000